Déclaration de Varsovie

Communiqué

Déclaration de Varsovie

Les participants de la conférence d’aujourd’hui partagent une conviction commune et profonde, à savoir que l'UE est composée d'États-nations libres et égaux, liés par de nombreux domaines de coopération étroite. Nous partageons cette conviction avec plusieurs millions de citoyens des États-membres de l'UE.

Ce n'est qu'à travers un tel modèle de coopération européenne que nous pourrons sauver l'UE de nouvelles crises et tensions, et mettre un terme à l'idée inquiétante de créer une Europe gouvernée par une élite autoproclamée. Nous rejetons l'application arbitraire du « droit de l'Union », en contournant ou même en violant les traités. Seules les institutions souveraines des États ont une pleine légitimité démocratique. Les institutions européennes ne jouissent pas de la même légitimité et doivent donc jouer un rôle subordonné à l'État-nation dans l'architecture politique.

De même, pour cette raison, les institutions européennes ne peuvent devenir un outil visant à créer une nouvelle "nation européenne".
Un des exemples de ces dérives pourrait être les tentatives d'altérer notre langue d'une manière qui détache les peuples de leur culture et de leur héritage, comme la récente tentative de la Commission européenne de supprimer le mot "Noël".

Un tel concept de nation n'a jamais existé, n'existe pas aujourd'hui et ne pourra pas exister à l'avenir. Les participants déclarent leur volonté de coopérer dans un esprit de solidarité, à différents niveaux et forums, avec toutes les parties et organisations qui tiennent à l'héritage unique de l'Europe et à l'idée d'une Europe des Nations.

Les participants se sont également entendus sur une coopération plus étroite de leurs partis respectifs au sein du Parlement européen, y compris l'organisation de réunions communes, et l'alignement des votes sur des questions communes, telles que la protection de la souveraineté des États-membres et protection contre l'immigration illégale.

Les participants ont également convenu que dans les deux prochains mois, une autre conférence sera organisée en Espagne en réponse au débat en cours sur l'avenir de l'Europe.


Rassemblement National – France
Prawo i Sprawiedliwość (Droit et Justice, PiS) – Pologne
Fidesz – Hongrie
Vox – Espagne
Freiheitliche Partei Österreichs – FPÖ – Autriche
Vlaams Belang – VB – Belgique – Flandre
Eesti Konservatiivne Rahvaerakond – EKRE – Estonie
Perussuomalaiset – PS – Finlande
Lietuvos lenkų rinkimų akcija (Action électorale polonaise de Lituanie) – Lituanie
Partidul Național Țărănesc Creștin Democrat (PNT-CD) – Roumanie
Par Marine Le Pen | 04 décembre 2021 | Communiqué